Notre site Web n'est pas optimisé pour la version de votre navigateur.

Voir la page de toute façon

[CommPresse] Réforme LPP

27 novembre 2022 – Objet du CN #20.089 le 29 novembre 2022

https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20200089 

 

Le Conseil des Etats examine aujourd’hui la réforme de la LPP. Les débats portent sur la réduction du taux de conversion minimal, le maintien du niveau des rentes et l’amélioration de la prévoyance des travailleurs à bas revenus, notamment par le biais d’une déduction de coordination en pourcentage plutôt que fixe. Cette dernière mesure profite en particulier aux femmes et aux hommes travaillant à temps partiel, les femmes étant plus touchées par cette mesure.

 

Le Centre Femmes Suisse salue les efforts de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des Etats (CSSS-E) pour améliorer la situation, en particulier pour les personnes travaillant à temps partiel et à temps partiel multiple. Cela ne profite pas seulement aux femmes, mais tient également compte de la tendance dans le monde du travail actuel vers des taux d’occupation et des engagements plus flexibles. Les carrières à temps partiel deviennent plus attrayantes.

Les mesures de compensation proposées par le Conseil des États pour les années de transition sont appropriées. Elles sont versées aux personnes déjà assurées dans le cadre de la LPP, indépendamment de leur revenu.

 

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Christina Bachmann-Roth, présidente Le Centre Femmes Suisse, 079 686 47 95

"Les paiements compensatoires sont nécessaires, mais avec mesure, afin de ne pas trop charger les jeunes générations. Pour les femmes, c'est surtout la suppression de la déduction de coordination fixe au profit d'une déduction en pourcentage qui est importante".
Christina Bachmann-Roth
Présidente Le Centre Femmes Suisse, Présidente du Comité

Engage-toi